Vous êtes ici : Accueil / Ressource / Utilisation de la VHF

Utilisation de la VHF

Dernière mise à jour de cette page le 23 juin 2022

CRR, ASN, ANFR, Licence, MMSI ….. Kékséksa ?

Les kayaks de mer peuvent naviguer entre 2 et 6 milles d’un abri si :
2 embarcations de conserve minimum. -ou pratiquant isolé adhérent à une association déclarée pour cette pratique. Dans les 2 les cas, en plus de l’armement côtier, nécessité d’une VHF étanche et flottante par groupe de 2 ou pratiquant isolé.

Sommaire de la page

A. Les émetteurs -récepteurs VHF

L’administration considère 2 familles de VHF :

  • Les VHF portables d’une puissance maximale de 6 watts sans ASN
  • Les VHF fixes avec ou sans ASN et les portables avec ASN

B. Les qualifications requises

Synthèse conditions d’utilisation de la VHF depuis le 1er mars 2017


Domaine de navigation Type de VHF Qualité requise
Eaux territoriales françaises
VHF portative sans ASN
et 6 watts maxi Aucune
Navigation maritime Tous types de VHF
CRR ou permis plaisance maritime
Eaux internationales Tous types de VHF CRR
Navigation fluviale
Voies de navigation
intérieure françaises
VHF portative sans ASN
et 6 watts maxi Aucune
Tous types de VHF*
CRR ou permis plaisance fluviale
Eaux intérieures étrangères
tous types de VHF CRR

ASN interdit
CRR :(Certificat Restreint de Radiotéléphoniste) dont la gestion est confiée à l’ANFR (voir ci-dessous).
En fonction de la navigation pratiquée, on optera soit pour l’examen du CRR maritime soit pour celui du
CRR fluvial :

Le CRR Fluvial donne une compétence uniquement sur les voies fluviales,

Le CRR Maritime permet indifféremment d’utiliser une VHF dans les zones maritimes, fluviomaritimes et fluviales.
On notera que des connaissances théoriques et pratiques nécessaires pour l’utilisation de la VHF sont désormais intégrées dans le programme de formation ainsi qu’à l’examen du permis de conduire de bateaux de plaisance.
Le titulaire du permis plaisance peut ainsi manoeuvrer une VHF, fixe ou portable, dans les eaux nationales maritimes ou intérieures sans avoir à passer un examen supplémentaire.
Pour tout renseignement sur le CRR, voir le site de l’ANFR (www.anfr.fr)
ANFR : (Agence Nationale des Fréquences) établissement public administratif créé par la loi de réglementation des télécommunications du 26 juillet 1996, avec pour mission la
gestion du spectre radioélectrique en France.

B. La licence d’utilisation


….. OBLIGATOIRE quelles que soit la VHF, qu’on soit ou non titulaire du CRR
ou d’un permis plaisance!
Pour utiliser une radio VHF fixe ou portative, une autorisation administrative est exigée, celle-ci est appelée
« licence » (voir spécimen ci-dessous), Elle est délivrée par l’ANFR et renouvelée chaque année.
Pour l’obtenir, c’est très simple !
Vous devez déclarer : le navire, les équipements radio, les coordonnées postales avec vos contacts et
joindre les justificatifs demandés :

  • Soit déclaration en ligne en cliquant en se rendant sur le site de l’ANFR (www.anfr.fr) (délai plus court
  • non adapté pour tablettes et smartphones)
  • Soit la déclaration papier avec envoi par la poste
    Le formulaire papier à renseigner (disponible sur le site de l’ANFR) doit être envoyé signé avec les
    justificatifs demandés uniquement par voie postale à : ANFR – DLC – 4 rue Alphonse Matter – BP
    8314 – 88108 SAINT-DIE DES VOSGES Cedex.
    En retour, vous recevrez le MMSI de votre navire par mail (si le matériel le justifie) et votre licence par la
    poste.
    MMSI : (Maritime Mobile Service Identity) code numérique de 9 chiffres qui permet une identification sûre
    du navire par les centres de secours tout spécialement en cas de détresse. Il est associé à une immatriculation
    unique de navire, il est indiqué sur la licence. Il est attribué à un navire ne peut être réutilisé à
    bord d’une autre embarcation.
    Nota : pour avoir pris des licences pour les VHF de mon bateau et de mon kayak, je peux
    certifier que la procédure est simple et rapide (et gratuite !). On peut en outre indiquer sur
    le questionnaire à remplir les personnes à prévenir en cas d’urgence. Prendre une licence,
    c’est indiscutablement faciliter les recherches des cross et des sauveteurs. …. Comme on
    dit, c’est juste agir en marin responsable !
    Précision : cela implique l’immatriculation préalable du kayak, mais renforce également
    l’intérêt d’immatriculer son kayak quand bien même cela n’est plus obligatoire pour s’éloigner
    jusqu’à 2 milles d’un abri. P.L. (Voir PS n°52 « immatriculation d’un kayak de mer »)

Commentaires

Une interrogation !

Peut être une information technique à partager.

Ou juste pour nous avertir qu'un lien n'est plus actif.

Merci de rédiger un commentaires.

Laisser un commentaire