Vous êtes ici : Accueil / Réglementation / Les caractéristiques du kayak de mer

Les caractéristiques du kayak de mer

Dernière mise à jour de cette page le 5 octobre 2022

Cette page est en construction, merci pour votre compréhension ….

Les kayaks de mer sont classés par l’arrêté du 23 novembre 1987 (1) dans la catégorie des « embarcations ou engins propulsés principalement par l’énergie humaine autres que les engins de plage» .

Sommaire de la page

A. Condition pour ne pas être considéré comme engin de plage

Un kayak de mer, doit cumuler toutes les conditions figurant ci-dessous

A.1. La longueur

Pour qu’un kayak de mer ne soit pas considéré comme un engin de plage, sa longueur doit être égale ou supérieure à 3,50m.

Commentaire PM

Exemple d’un kayak de mer de plus de 3.5 m
Extrait de la réglementation :

D240 Article 240-1.02 II 1

II- Définitions des embarcations :
1. Engin de plage : Embarcation ou engin appartenant à l’une des catégories suivantes:
– les embarcations ou engins principalement propulsés par l’énergie humaine, de moins de 3,50 m de longueur de coque ;

A.2. Dispositif suite à un chavirement

Le kayak de mer doit être équipé d’un dispositif qui permet au kayakiste de rester au contact du flotteur suite à un chavirement.

Extrait de la réglementation :

D240 Article 240-2.10 2

Conditions d’utilisation des embarcations et engins propulsés principalement par l’énergie humaine

2. Extension de la navigation diurne jusqu’à 2 milles d’un abri – matériel d’armement et de sécurité basique des embarcations et engins propulsés principalement par l’énergie humaine

– le flotteur comporte un dispositif qui permet à un pratiquant, après un chavirement de rester au contact duflotteur, de remonter sur l’embarcation et de repartir, seul ou le cas échéant, avec l’assistance d’un accompagnant ;

Commentaire PM

  1. Cela implique que le kayak soit équipé d’une ligne de vie solidement fixée à la coque.
  2. Un ‘’paddle float’’ (flotteur de pagaie) constitue une aide à la remontée sur l’embarcation (à notre sens indispensable dans l’équipement du bord, particulièrement en solitaire).
  3. On ne rappellera jamais suffisamment l’importance de s’entrainer à remonter seul à bord !

A.3. Les calages

Dispositif intégré ou solidaire de la coque permettant le calage du bassin et des membres inférieurs.

Extrait de la réglementation :

D240 Article 240-2.10 2

les kayaks de mer sont dotés d’un dispositif intégré ou solidaire de la coque permettant le calage du bassin et des membres inférieurs.

A.4. L’évacuation de l’eau

Les parties exposées aux intempéries évacuent en permanence par gravité
l’eau reçue


Précisions concernant les kayaks de mer pontés :
A) ils sont considérés comme auto videurs « s’ils sont rendus « étanches au moyen d’une jupe assujettie à l’utilisateur et de bouchons de trappe étanches reliés à la coque » (D245 article 245-4.03)
B) Les trappes étanches doivent être conformes au degré minimal d’étanchéité de niveau 2 de la norme EN ISO 12216 « (Jet d’eau fin et dense d’au moins 10l/min pendant au moins 3 minutes dans une zone située de part et d’autre de la périphérie de l’équipement et ne laissant pas pénétrer plus de 0,05l.) (D245 article 245-4.03).

Extrait de la réglementation :

D245 Article 245-4.03 I

I. Les parties exposées aux intempéries évacuent en permanence par gravité l’eau reçue, l’embarcation est alors considérée comme auto-videuse.

II. Si la structure de l’embarcation ne répond pas à l’alinéa précédent, le flotteur peut être rendu étanche au moyen d’une jupe assujettie à l’utilisateur et de bouchons de trappes étanches reliés à la coque.

A.5. Réserves de flotabilité

Embarcation « disposant d’une ou plusieurs réserves de flottabilité » lui « permettant de flotter avec la charge maximale admissible en cas d’envahissement du flotteur.

Extrait de la réglementation :

D245 Article 245-4.03 III

III. Les embarcations disposent d’une ou plusieurs réserves de flottabilité leur permettant de flotter avec la charge maximale recommandée en cas d’envahissement total du flotteur.

B. Comment vérifier que votre kayak est conforme ? ….

Lorsque vous achetez votre kayak, le vendeur (constructeur, importateur ou revendeur) doit vous remettre l’attestation de conformité et le manuel d’utilisation.

B.1.Déclaration et attestation de conformité

Conformément à l’ article D45-1.03. Les kayaks de mer, préalablement à leur mise en service, doivent subir une évaluation de leur conformité aux dispositions qui lui sont applicables. Elle donne lieu à l’établissement d’une attestation de conformité :

Par le constructeur, ou bien par un importateur assumant la responsabilité de la conformité du navire.

Elle porte le libellé d’« attestation de conformité à la division 245 », présenté sur demande à
l’autorité compétente, est remise à l’acquéreur lors de la vente.


Elle comporte pour les kayaks un certain nombre d’indications :

  • Nom, prénom, adresse de la personne qui assume la responsabilité de la conformité ;
  • Mention d’une construction amateur ou d’une construction professionnelle ;
  • Éventuellement, la désignation du modèle ;
  • Longueur de la coque ;
  • Largeur de la coque ;
  • Nombre maximal de personnes pouvant monter à bord ;
  • Charge maximale recommandée.

B.2. Manuel d’utilisation

Conformément à l’ article 245-2.05, un manuel d’utilisation doit être établi et remis à tout acquéreur d’une embarcation neuve. Il doit comporter au minimum des informations sur les dimensions et la dénomination de l’embarcation, le nom du constructeur et/ou de l’importateur, la distance maximale d’éloignement préconisée d’un abri (…et non de la côte, comme indiqué sans doute par erreur dans le texte !), les règles de sécurité et d’utilisation de l’embarcation.
Nota 1 : le manuel d’utilisation et l’attestation de conformité peuvent être intégrés dans un document unique.
Nota 2 : la plaque signalétique n’est plus obligatoire depuis 2015.

Commentaires

Une interrogation !

Peut être une information technique à partager.

Ou juste pour nous avertir qu'un lien n'est plus actif.

Merci de rédiger un commentaires.

Laisser un commentaire